Le séjour

Au total, les Auberges du cœur mettent à la disposition des jeunes dans le besoin un peu moins de 300 lits à travers le Québec pour des séjours pouvant aller de un jour à un an.

Une approche adaptée

L'identité des jeunes ne saurait se réduire à la somme de leurs problèmes. Les difficultés vécues recouvrent toujours des potentialités insoupçonnées, des rêves et des beautés à dévoiler.

Les Auberges offrent à chaque jeune hébergé un soutien très large tenant compte de l'ensemble de ses besoins, limites et aspirations. Ce choix repose sur la conviction que les difficultés vécues ne le sont jamais isolément.

Pauvreté, rupture et isolement social, toxicomanie, carences affectives, mal de vivre, toutes ces réalités et bien d'autres, interagissent continuellement. On ne saurait donc s'attaquer efficacement à une difficulté sans tenir compte des autres et sans considérer les causes de ces difficultés, causes affectives et socioéconomiques.

Le soutien apporté doit en plus tenir compte du rythme de chacun. Il faut ajuster le travail et les attentes à la réalité des jeunes telle qu'elle se présente à leur arrivée. La façon la plus concrète de respecter ces particularités est de permettre à chacun d'établir lui-même un parcours à la mesure de ce qu'il est et des pas qu'il est prêt à faire.

En résumé, l'approche des Auberges du cœur est avant tout :

  • globale;
  • souple;
  • pragmatique;
  • créative;
  • fondée sur des valeurs de collaboration, d'entraide et de respect de l'individu.


Auberges du coeur au quotidien

Au total, les Auberges du cœur mettent à la disposition des jeunes dans le besoin un peu moins de 300 lits à travers le Québec pour des séjours pouvant aller de un jour à un an.

En frappant à la porte d'une Auberge, chaque jeune est assuré de trouver en plus d'un toit et de la nourriture:

  • un accueil chaleureux et sécurisant;
  • un encadrement adapté;
  • une initiation à la gestion du quotidien (alimentation, budget, habitudes de vie, etc.);
  • une animation de la vie de groupe;
  • du soutien dans la résolution de conflits familiaux;
  • une préparation au retour dans la famille pour les jeunes mineurs;
  • des ressources d'information, d'orientation et de référence;
  • de l'accompagnement dans la défense de ses droits;
  • une préparation au départ en logement.

Globalement, les Auberges tentent d'agir non seulement pour ces jeunes, mais surtout avec eux, en faveur de tout ce qui pourrait soutenir leur progression vers l'autonomie et le mieux-être. À cette fin, tout peut être envisagé :

  • recherche d'emploi;
  • retour à l'école;
  • apprentissage des habiletés de base pour la vie en appartement;
  • bénévolat;

La réalité de chaque jeune accueilli détermine les objectifs et les moyens.